04 avril 2010

Grenades et tranchées (7)

Correspondance CHAVENT Paul (suite) Mercredi 28 avril 1915. Bien chers Parents, Décidément, nous avons de la chance pour notre entrée en campagne, le beau temps nous favorise et les deux jours que nous venons de passer dans les tranchées ont été deux belles journées de soleil et la nuit de magnifiques clairs de Lune. Comme je vous l’ai dit samedi, nous sommes partis dimanche matin pour nos terriers, comme la dernière fois nous sommes arrivés vers les 10 heures du matin dans un bois de sapins où nous tirons notre... [Lire la suite]
Posté par 407ri à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2010

A 300 m. (6)

Mardi 20 avril 1915. Bien chers Parents, Au lendemain de notre premier séjour dans les tranchées, je viens vous raconter un peu comment on y passe son temps. D’abord, nous sommes cantonnés à 18 km en arrière des premières lignes, on s’y rend la nuit et on en revient de même. En y allant nous avons pu admirer l’ingéniosité des cantonnements d’arrières lignes, qui sont de véritables merveilles d’architecture nègre, maisonnettes en terriers, en bois, terre, etc. Puis ça été une petite ville entièrement détruite, ou... [Lire la suite]
Posté par 407ri à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 février 2010

Lettre Paul CHAVENT (5) Au repos

Samedi 10 avril 1915. Bien chers parents, Maintenant que tout mon truc est astiqué pour la revue de ce soir qui sera passée par le Général Langle de Carry. Je viens vous dire un peu ce que nous faisons. Cette semaine nous n’avons fait de l’exercice que le matin, mais en tenue de campagne complète. Le reste de notre temps est passé à installer le plus confortablement possible notre cantonnement.  Et à faire pour les cuistanciers une grosse provision de bois. Hier au soir, on nous a distribué des paillasses,... [Lire la suite]
Posté par 407ri à 15:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 janvier 2010

Lettre Paul CHAVENT - Première Tranchée (4)

Mercredi 6 avril 1915 Bien chers Parents, Je vous écris de notre tranchée où nous sommes au repos en ce moment, il est 5 heures et nous venons de manger la soupe, du rata et du singe. Nous sommes partis lundi matin  et comme d’habitude la journée s’est passée à cantonner dans le même bois de sapin, puis à 6 h du soir nous nous mettons en route pour nos terriers. Avant d’arriver au village, on prend notre boyau, 500 ms de pas de gymnastique, car les boches tapent de temps à autre sur la route et sur ce malheureux... [Lire la suite]
Posté par 407ri à 14:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 janvier 2010

Lettre Paul CHAVENT - Veillée d'armes (3)

La Valdahon, 3 avril 1915 Bien chers parents, Samedi, 1 h du soir, nous occupons cette soirée soit à jouer aux cartes comme nous l’avons fait fréquemment cette semaine, soit à repasser une dernière fois l’inspection des boutons de culottes et faire reluire avec minutie notre flingue et Rosalie qui auront bientôt l’occasion de faire du bon travail. Cette fois le départ est définitif et après demain lundi nous nous embarquerons à 5 h du matin pour nous rendre en passant par Besançon, Dijon, Troyes, etc… au camp de Mailly. Tout... [Lire la suite]
Posté par 407ri à 14:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2010

Lettre Paul CHAVENT (2)

Le Valdahon le 24 janvier 1915. Bien chers Parents, Nous avons reçu l’ordre hier samedi de laver nos treillis ce matin, mais n’ayant pas trouvé d’eau au lavoir et mon fourbi étant tout astiqué, je viens avant la soupe reprendre ma conversation de dimanche dernier.. Il faut que je vous conte d’abord comment ce jour là s’est terminé. Le caporal ayant fait une observation a un parisien forte tête, celui-ci lui a répondu et pendant l’appel, au lieu de se boutonner comme cela doit se faire, il s’est empressé de faire le... [Lire la suite]
Posté par 407ri à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2010

Lettre de Paul CHAVENT (1)

Lettre de Paul CHAVENT à ses parents (1) Le Valdaon 10 janvier 1915 Bien chers Parents, Quel triste temps pour un dimanche, depuis hier au soir il neige désespérément, il est vrai que nous y sommes habitués, depuis notre arrivée il a neigé presque tous les jours, mais aujourd’hui c’est particulièrement dégoûtant. Cela ne nous empêche pas d’amuser Marcheret et un tas d’autres copains de Saint Didier que j’ai retrouvés ici, d’aller en ville passer notre soirée un peu plus gaiement qu’au camp. Le 133, le 23 et... [Lire la suite]
Posté par 407ri à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]